La détection de fraudes financières au moyen d’une démarche progressive en 3 phases

Prise de connaissance de l’environnement global de l’entité

Première étape indispensable à notre mission : pour débuter l’approche.

Prise de connaissance de l’entité et de son contrôle interne

Deuxième étape indispensable à notre mission : pour mieux vous cerner et adapter la démarche qui suit.

Mise en place de contrôles spécifiques

Dernière étape de la mission : la réalisation de tests adaptés et variés destinés à détecter les fraudes financières.

Nous prendrons connaissance du secteur d’activité de l’entité, de son environnement réglementaire, notamment du référentiel comptable applicable, et d’autres facteurs externes tels que les conditions économiques générales.

Cette partie est vaste est consiste à prendre une connaissance poussée de l’entité et de son contrôle interne.

Sans cette étape indispensable, comment être certain que, par exemple, toutes les ventes de l’année sont bien incluses dans le journal des ventes annuelles que la comptable a extrait à notre intention pour mener des tests dessus ? Et cela n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Une fois la prise de connaissance terminée, nous allons définir de multiples travaux spécifiques à mener en vue de détecter les éventuelles fraudes financières existantes.

C’est dans cette partie que nous nous démarquons essentiellement de la concurrence, dans la mesure où nous réalisons des tests innovants – basés entre autres sur des modèles mathématiques sophistiqués – capables de balayer d’énormes quantités de données financières.

N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour plus de détails.

Un coût pour un gain

Détection de fraudes financières

 

Les préjudices causés par la fraude sont parfois très significatifs. En termes de pertes financières, de réputations ou autres.

Le coût d’une mission de conseil en détection de fraudes financières est donc largement compensé par les gains qu’elle peut rapporter.